Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 09:39

d'abord un petit extrait du journal de Willy, 44 ans, qui me parle :

"P’têtre c’que j’raconte vous paraît pas marrant, c’est pas fait pour. Tous les gens qui s’racontent ces jours-ci, vedettes de cinéma, de football, de télé ou de crime n’ont au fond pas plus de choses à dire que moi et toi lecteur qui me lis aujourd’hui tu dois plus te retrouver en moi. Les problèmes qui se posent à moi sont les tiens et tu dois les résoudre … ou écrire !

Chez les autres tu cherches l’évasion, les hautes sphères, le brillant d’une vie au premier plan de l’actualité, un peu les héros que tu ne seras pas et que tu voudrais être. Moi non. Mais regarde bien, mon exemple te prouve que le seul héros de cette vie c’est toi."

pas tout à fait deux ans

Et puis mon histoire du vingt-six :

La semaine dernière pour un rendez-vous aux Ternes, je passe par mon ancien quartier. Le Trocadéro, l’avenue d’Eylau, la rue des Belles Feuilles, la place Victor Hugo. Je retrouve ma droguerie des années 80, celle où j’ai acheté mon étendoir à linge (toujours en service) et des tapettes à souris (argh), la poissonnerie où je n’allais pas souvent, mais les vendeurs étaient joyeux, le Picard qui a remplacé le cinéma en bas de chez moi, où ne passaient que des navets français, la pharmacie Basire, le pâtissier Béchu … Des noms oubliés, qui resurgissent tout neufs, presque des vieux amis qui n’ont pas beaucoup changé.

En chemin dans le bus, c’est une plaque qui fait tout résonner : place Possoz. Je lis le nom mentalement et c’est la voix de mon père qui le prononce !

Je crois que c’était l’adresse d’une agence EDF ou Télécom avec qui on avait affaire concernant le studio qu’il avait acheté pour moi. Je l’entends me dire qu’il faudrait que je passe « place Possoz » pour régler tel ou tel problème.

C’est comme une perle cachée dans une huître. Une belle soirée d’été où je prends le temps de réminiscer, où je me laisse vaguer dans les souvenirs anciens inexprimés et là, au fond de ma plongée dans le temps, sa voix m’attend.

Ça devait être au téléphone, entre Toulouse et Paris, des conversations corvées, purement informatives … « ah et il faudrait que tu ailles voir place Possoz .

Il prononçait le Z, je ne sais pas comment on doit dire. On y tient à notre Z dans la famille, peut-être qu’on essaie de le faire sonner dès que possible.

Ça fait donc un an et onze mois qu’il n’est plus là et comme à chaque fois que le 26 s’annonce je me demandais ce que je nous raconterais.

Et hier, je passe dans le bureau d’un collègue et j’entends, illustration sonore, un morceau que je reconnais sans le connaître … un morceau de Michael Jackson !?

Oui, me dit Julien, c’est son dernier titre.

Posthume, d’outre-tombe.

Ça s’appelle Love Never Felt So Good.

Très encourageant, je trouve.

Partager cet article

Repost 0
l'overblogozen d'anna rozen - dans mon père
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des histoires, mes humeurs, des colères. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens