Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 08:55

Comme toutes les fois où Cécile donne le cours du vendredi soir, elle allume la lampe et elle apporte des fleurs.

Vendredi dernier, en attendant que tout le monde soit installé et comme je suis tout devant, je m'avance à quatre pattes pour sentir le bouquet de pivoines posé dans un vase par terre. Là, Marie ma voisine de gauche me fait signe que non. Ça ne se fait pas.

Cécile qui est de plus en plus sourde mais entend quand même les trucs qui l'intéressent vient m'expliquer.

Effectivement en Inde on ne sent pas les fleurs qu'on offre, de même qu'on ne goûte pas la cuisine qu'on prépare pour des invités. Tant pis si c'est raté.

Evidemment dans ces cas-là je n'ai pas la présence d'esprit de demander si celui à qui on offre les fleurs peut les renifler.

Cécile continue d'expliquer : quand on donne, on s'offre, on prend le risque de déplaire, on se rend vulnérable, donc aucune précaution n'est à prendre. Elle raconte qu'un jour où elle allait chez un ami un cadeau à la main, elle a été choquée - sans rien en montrer, elle n'est pas prosélyte - qu'un autre lui demande d'avance ce qu'il y avait dans le paquet. Ça ne se fait pas non plus, du tout.

Elle ajoute, mais je ne sais plus trop comment elle y arrive, que nous sommes comme des ananas : il y a la partie centrale, immuable, immangeable, éternelle, et tout autour ce qu'on pourrait appeler l'ego : des fioritures, du paraître, qu'on peut à loisir prêter, donner, reprendre ...

Elle demande si je comprends, je dis que oui, elle dit que tout le monde comprend mais qu'on a peur de devoir renoncer à trop de choses, alors que ce n'est pas du tout le cas (elle me perd un tout petit peu là et en même temps, je sens très bien ce qu'elle veut dire) ... elle parle de percevoir sans se laisser entamer, de vivre les choses bonnes et mauvaises, sans jamais tordre son cœur d'ananas ... elle parle de vivre pleinement cette vie et de faire ce qu'il faut pour.

Et si j'ai mal à l'épaule droite (depuis huit ans, more or less) elle dit que c'est de mon fait, qu'il ne faut jamais perdre la mobilité de ses articulations, que je dois faire des exercices (avec un élastique parce que c'est plus voluptueux) mais tous les jours.

Je rends sa pensée comme je peux, mais sans sa voix bien sûr. Quand Cécile parle, on est toujours tout à la fois nourri et perplexe.

une distance qui ne manque pas d'élégance

Partager cet article

Repost 0
l'overblogozen d'anna rozen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des phrases, des humeurs, des colères, des petits coups de butoirs butés brefs et rigolos, ou pas rigolos. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens