Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 08:13

A quelques jours de celui du deuxième anniversaire de … ah, j’ai encore et toujours du mal à appeler l’événement par son nom … à quelques jours du 26 juillet donc, je cherche dans mon cerveau ramolli par la chaleur / ravivé par la clim et le café glacé … et aussi un peu dans mes notes

– je suis assez prévoyante et informée pour ne pas me laisser surprendre par l’arrivée d’un nouveau 26 – je cherche et je rassemble les signes de Willy.

Que je n’ai jamais appelé Willy de ma vie, d’ailleurs, ni de la sienne.

On n’était pas modernes à ce point. J’ai toujours appelé mon père « papa ».

Des signes donc :

J'apprends par la radio qu'au Brésil santa Anna est la patronne des professeurs.

A chaque fois que je vois le générique de House of Cards, je sursaute à la vue du nom de l'auteur, Beau Willimon.

Ça n’est pas tout à fait comme si Willy m’appelait au téléphone ou m’adressait une carte postale, mais je prends.

Je m'aperçois que la tristesse est comme la douleur : nomade.

Mon mal de nuque est passé de mon bras à mon épaule et puis tombé dans ma fesse droite. Inversion de courbure et rétrécissement du trou de conjonction se transforment en tendinite du grand fessier.

Ah, la tendinite du grand fessier ! L’expression l’aurait bien fait rire.

Quand quelqu’un éternuait dans la famille (ça vient de ma mère mais il l’avait adopté aussi) « que Dieu te bénisse et ne te fasse pas le nez comme j’ai la cuisse ! »

Rien à voir et tout.

Au bout de deux ans, je me permets un (joyeux ?) fourre-tout.

Mais revenons à la douleur nomade. Il se plaignait beaucoup, Willy, pendant son lymphome, d’une douleur au bras droit qui n’intéressait aucun de ses grands médecins. Je prétends l’avoir récupérée, je ne me soucie pas des dates.

Ma douleur se promène et se métamorphose. Comme les intouchables du monde occidental : putes, dealers, sans-abri, que les forces de l'ordre repoussent pour, faute de les faire disparaître, les cacher.

Elle se lasse des endroits où on me masse pour aller en hanter d'autres, moins accessibles.

Ma douleur se faufile sous le tapis de ma paresse.

Quant à ma tristesse, elle cherche à se loger.

Je ne sais pas aussi pourquoi je pense à ça – si je sais :

les gens dans le métro qui « ne font pas attention » pas attention à moi bien sûr, ils gardent leur sac suspendu, prêt à cogner dans mes côtes au moindre mouvement, ils entrent ou sortent comme si j’étais transparente, libèrent leur strapontin qui vient ébranler mon dos de liseuse concentrée … et je vous fais grâce des fuites d’écouteurs …

Bref, j’ai repensé à une remarque systématique de mes parents.

Enfant, quand je renversais quelque-chose ou en cassais une autre, je répondais à leur inévitable remontrance par un « j’ai pas fait exprès » sincère et désolé, qui donnait toujours aussi inévitablement lieu à l’imparable verdict « tu aurais dû faire attention ».

Je trouvais la remarque injuste, facile et inutile.

J’ai prétendu longtemps y être imperméable. Mais je dois bien constater qu’elle a fini par m’imbiber, par prendre racine. Et j’en sens toute la justesse. Même au-delà de faire attention à ne rien renverser et à éviter de tout casser, porter attention à ce que je suis en train de faire, être attentive à ce qui se passe autour, voire attentionnée, effectivement, me paraissent être la bonne attitude, quasi une philosophie.

Et maintenant (mais il est peut-être un peu tard) je remercie mes parents : grâce à eux je fais bien attention, bien attention surtout à toutes les erreurs des autres.

deux ans disons

Partager cet article

Repost 0
l'overblogozen d'anna rozen - dans mon père
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des phrases, des humeurs, des colères, des petits coups de butoirs butés brefs et rigolos, ou pas rigolos. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens