Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 09:54

Séjour du 4 au 7 septembre 2014 – en quelques impressions.

* En arrivant, je me suis émerveillée d’avoir oublié les pins bien droits, hauts sur patte, et les bouleaux aux troncs blancs qui vous accueillent en masse aux abords de l’aéroport. On n’en a pas, nous, de ces bouleaux.

* En chemin vers l’Institut Français à Kaapeli ancienne usine de câbles, Mikael nous désigne un nouveau quartier sur Jätkäsaari, l’île des hommes, des dockers même. Je récapitule les îles que je connais : l’île parfumée au goudron de bois, Tervasaari, l’île zoo, Korkeasaari, l’île fortifiée, Suomenlinna (tiens !) mais des îles, dans l’archipel qui constitue Helsinki, il y en a 330, je suis donc très loin du compte.

* Pendant la présentation à l’Institut Français, comme je parle des animaux de la ville, Paulette, ancienne responsable de librairie Stockmann précise : « tous les lapins sont partis à Espoo ».

* C’est d’autant plus amusant, mais nous l’apprendrons plus tard, qu’à Espoo il y a aussi les studios de production qui préparent la série Angry Birds. Gloire nationale, entreprise qui emploie beaucoup de nationalités différentes, dont un grand nombre de Français.

Les lapins, les oiseaux et les Français, tous à Espoo !

* A l’expo Tove Jansson, un film où plus très jeune, en noir et blanc, environnée de beaucoup de blanc et de soleil, elle danse et caracole sur son île personnelle.

Me trotte dans la tête: Will she be happy forever like this, or never again?

On parle anglais toute la journée, vu qu’en finnois je ne sais dire que karpalo mehu (jus de cranberries) et kiitos (merci).

Du coup, malgré son air joyeux ravi, je ne peux plus la regarder sans avoir les larmes aux yeux.

* Philosophie d’avion : d’abord on met son propre masque à oxygène, ensuite seulement on peut aider les autres. Charité bien ordonnée, quoi.

Quand on a décollé, sous un soleil magnifique, j’ai regardé les banlieues rapetisser, la lumière faisait clignoter un petit point à côté de chaque maison. J’ai fini par comprendre que le soleil allumait l’un après l’autre les pare-brise des voitures stationnées.

Quand le capitaine prononce « Cabin crew » comme dans « cabin crew take your positions for landing » on entend cabécou, ce qui nous fait bien rire.

Mais quand l’hôtesse répète Cabin Crew on entend précisément ça, rien d’autre, du coup on oublie les cabécous.

Helsinki Trip

Partager cet article

Repost 0
l'overblogozen d'anna rozen - dans choses vues
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des histoires, mes humeurs, des colères. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens