Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 10:41

J'imagine toujours que mes récoltes vont tarir,

mais chaque mois apporte son lot de fruits nouveaux

parfumés franchement ou indirectement ...

dédiés à Willy et à ceux de mes lecteurs que cette histoire touche.

Dans mon rêve du 3, je découvre par la force de mon intuition des preuves indiscutables : en fait papa a été assassiné ! J'en discute, ça paraît clair, je pense qu'il faut pratiquer une autopsie ... mais que je suis bête, en fait ça a été fait, il suffit d'attendre les résultats mais je sais déjà que mon hypothèse sera confirmée : il a été empoisonné.

Tout ça dans une ambiance vive et animée, comme une espèce d'enthousiasme, on est dans l'action, pas dans la tristesse ou la perte, il y aura découverte ... Je ne comprends pas du tout pourquoi mais c'est une sorte de rêve d'espoir : on va avoir une explication logique et indiscutable, une certitude, une raison.

Dans la biographie de Lytton Strachey (je termine ma retranscription le 3 janvier) premier post-it : p1026 (april 1928) about Jane Harrison's death ... I had not realised she was quite old as 77. What a wretched waste it seems that all that richness of experience and personnality should be completely abolished! - Why, one wonders, shouldn't it have gone on and on? - Well there will never be anyone at all like her again.

// Willy, disparu à 78 avec son expérience, sa personnalité, tout son inimitable bagage. Il n’y aura plus jamais personne comme lui.

en 2015 les rendez-vous continuent

Le massacre du 7. Je m’en suis protégée tant que j’ai pu. Même inconsciemment d’abord. J’ai passé la matinée tranquille à la maison, à expédier les affaires courantes et vers midi et demie je suis partie à pied dans la ville. Je voulais voir le film de Sophie Letourneur, Gaby Baby Doll, qui ne jouait plus que dans quelques salles, à la séance de 14h aux Trois Luxembourg. J’ai un peu traîné dans le quartier en attendant l’heure, il faisait bien froid mais assez beau pour marcher, à condition d’entrer de temps en temps dans des boutiques chauffées.

Le film est tendre, tordu, léger, comme elle sait faire, lové dans une campagne automne-hiver baignée de très belles lumières. Je suis sortie de là comme d’un château de conte de fées. Je suis allée manger un morceau au Rostand (pas samedi, OK pour y retourner) où j’ai eu la joie de trouver la cheminée garnie d’un beau feu pétillant. Je me félicitais de cette belle journée, en mangeant un croque italien posé sur Libé.

Et ce n’est que vers 17 heures, moment où je passais dire bonjour chez Le Dilettante, devant la face catastrophée de Juliette, que j’ai compris que ce n’était pas un beau jour pour tout le monde. En fait, pas un beau jour du tout.

Je n’ai pas voulu croire ce qu’elle me disait, je répétais qu’il fallait vérifier cette information, que ce devait être un hoax.

Ensuite je me suis interdit d’allumer la radio ou la télévision, ou de cliquer sur les « images » qui circulaient sur Face Book. Je ne voulais pas voir. Je n’ai d’ailleurs rien vu. J’attendais que les amis me donnent leur version des faits. Epouvantée, non seulement par la tuerie, mais par le sentiment qu’elle allait attiser des haines déjà trop sensibles.

Par la suite et jusqu’à la marche républicaine, je me suis sentie comme tout le monde paralysée, anesthésiée, découragée. J’ai reconnu la sensation de deuil et j’ai compris que j’avais essayé d’y échapper pour ne pas retomber dans un état dont je me relève peu à peu.

en 2015 les rendez-vous continuent

Rêve du 18 : je devais prendre un train, j’avais du mal à récupérer mes affaires dans un immense hôtel futuriste années 50 où chaque aile portait un nom de planète, les ascenseurs étaient des tramways de ligne de crêtes avec vue sur des collines urbanisées … j’appelais mon père qui devait m’emmener à la gare, j’avais à la main la liste de ses nombreux numéros, aucun ne répondait. Je n’étais pas inquiète, mais absolument étonnée.

Partager cet article

Repost 0
l'overblogozen d'anna rozen - dans mon père
commenter cet article

commentaires

electricien paris 16/02/2015 15:45

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

plombier paris 11eme 30/01/2015 15:28

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

anna rozen 30/01/2015 19:41

je suis désolée, je ne trouve pas le lien dont vous parlez !

plombier paris 16 26/01/2015 15:28

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

l'overblogozen d'anna rozen 26/01/2015 17:18

merci, c'est gentil ! vous pouvez me donner l'adresse de votre blog ?

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des phrases, des humeurs, des colères, des petits coups de butoirs butés brefs et rigolos, ou pas rigolos. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens