Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 09:39

#VaisonLaRomaine #Voconces #tartine #méfiance

Il y a une autre spécialité de Vaison la Romaine (décidément, une semaine de séjour me fait de l’usage !) qui aurait bien amusé Willy : le peuple antique et même celtique qui occupait la région et a donné son nom à une des brasseries de la place aux platanes : les Voconces.

Il en aurait fait des blagues avec cette tribu. On en aurait bouffé des voconces !

A toutes les sauces. J’essaie ? Alors, vous avez pôssé de bannes voconces ?

D’accord, bon, j’arrête.

26 août : toujours se méfier si on vous propose une tartine de Voconces,

Et puisqu’il s’agit de jouer avec les mots, voyons les derniers qui ont retenu mon attention pointilleuse : tartine et se méfier.

Un matin que je mangeais rêveusement une tartine de pain de campagne à la confiture de cassis, je me suis demandé ce qui est venu d’abord : la tartine ou le verbe tartiner ?

En effet aucune raison qu’une tranche de pain se prenne pour une tartine tant qu’on n’a pas tartiné quelque chose dessus. Oui mais alors d’où vient tartiner ?

26 août : toujours se méfier si on vous propose une tartine de Voconces,

Tartiner vient de tartine qui provient lui-même en ligne directe de TARTE. Et pour ne pas confondre un pauvre bout pain garni, d’une exquise tartelette, on a fait tartine, d’où tartiner.

Hop, un souci de moins !

Quant à se méfier, j’y ai pensé dans la rue après avoir croisé un type face à qui je n’aurais pas aimé rester davantage que le temps de voir sa tête.

Et je me suis demandé comment on dirait en anglais, et dit que nous avions là-dessus probablement davantage de nuances que les anglo-saxons.

J’ai pensé : se fier, se méfier, se défier … mais du coup, quid du défi ?

Fi, c’est bien la foi, la confiance, celle qui fait qu’on y va tranquillou !?

On a défier et se défier, pas du tout le même sens !

Quant aux origines : se défier vient du latin diffidere tandis que défier est une construction de l’ancien français de dé et fier. Hm, mais est-ce que c’est fier come se fier ou comme Artaban ?

Ça marcherait aussi hein ?

Je savais que j’avais raison de me tortiller la tête, tout ça n’est pas du tout clair. Fier, comme se fier à quelqu’un, vient du latin fidus : fidèle.

(Et fier l’autre c’est ferus : sauvage, qui donnera féroce. Mais ne nous égarons pas.)

Entre temps, Mon ami PhE m’a proposé une nouvelle variation sur le nom des celtiques de Vaison que je ne résiste pas au plaisir de vous offrir : les femmes de la tribu dépassaient les hommes d’une bonne tête, c’est pourquoi on les appelait, Les Grandes Voconces.

Merci ! Bravo ! Willy aurait été fier de lui.

Partager cet article

Repost 0
l'overblogozen d'anna rozen - dans mon père mots
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des histoires, mes humeurs, des colères. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens