Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 15:03

IMG 0642et je ne fais pas exprès

je viens de finir de lire "Le Voyageur Imprudent"

de René Barjavel, écrit SF de 1943 avec un post scriptum de 1958

dont je caserai de menus morceaux gratinés ci-plus-bas

et je tombe sur :

La 4 de Libération, où Luc Le Vaillant,

commence vaillamment son portrait par :

"il descend la rue Montorgueil avant que les hommes pressés et les femmes serial shoppeuses ne l'arpentent"

 

que je rapproche tout de suite donc de :

"Déjà, de notre temps, la tête était bien la partie de leur corps dont les femmes avaient le moins besoin pour vivre !"

à l'époque il n'y avait pas davantage de serial que de shoppeuses

mais elles étaient déjà toutes complètement écervelées évidemment

 

et aussi, à égalité, avec :

" Dans les quartiers bourgeois, ce ne fut pas le bonheur qu’il trouva, mais une légèreté, une futilité qui abaissait les hommes au niveau des femmes."

et comme les hommes étaient déjà pressés, ils descendaient très bas très vite, les pauvres

deux bricoles donc, trouvées dans cette histoire de voyages dans le temps

qui date déjà d'un  autre siècle

et je me dis : tout va bien, c'est une journée à thème

sauf que le magazine pour les cancéreuses, c'était un autre jour

semaine à thème peut-être ???

 

revenir juste un peu quand même sur le bouquin

que j'ai lu après avoir entendu mon "Bonheur 230" comparé avec

(il y a des morceaux de corps humains indépendantisés dans les deux, il est vrai)

donc c'est une affaire assez prenante

avec des combinaisons isolantes, des mondes désolés

et de belles trouvailles

en particulier, un "métro plein comme un couffin de figues"

et de curieuses pudeurs, comme ce vieux monsieur "mort pour la science", en héros,

laissant dans le futur une tranche de son corps qui "comprenait en particulier presque toute la colonne vertébrale, des fragments de cœur, d’estomac, d’intestins et le nombril."

et ça s'arrête là, bien sûr parce que les héros mâles n'ont pas vraiment besoin qu'on cite leur bite pour vivre et leur trou du cul encore moins. 

    

 

Partager cet article

Repost 0
l'overblogozen d'anna rozen - dans lectures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des phrases, des humeurs, des colères, des petits coups de butoirs butés brefs et rigolos, ou pas rigolos. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens