Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 20:14

je viens de finir, donc le "HITCH 22 A Memoir" de Christopher Hitchens

auteur et journaliste que j'aime beaucoup lire dans Vanity Fair

et retrouver dans les livres de son ami Martin Amis

j'étais conquise d'avance

par son intelligence, son esprit, son amour, de la langue, ses amitiés

(Martin Amis, donc, mais aussi Edward Said, Sunsan Sontag, et beaucoup d'autres que je ne connaissais pas

mais qui sont du même calbre)

je n'ai pas été déçue

mais me voilà toute stroublée

parce que cet homme qui ne croit à rien

- il a écrit un bouquin d'athée convaincu, qu'en tant qu'athée convaincue je ne me suis pas sentie obligée de lire

(God is Not Good) qui lui a valu pas mal de publicité et d'inimitiés aux Etats Unis -

parce que cet homme qui ne croit en rien disé-je

croit dur comme fer à la démocratie américaine

et là, je vacille

c'est d'autant plus ennuyeux

qu'en ce moment je ne comprends rien au monde

entre la presse dite officielle

et effectivement financée par ceux qui mènent le monde

et la presse indépendante, qui déplie des théories comploteuses sur le Net

mais tombe quasi à chaque fois juste quand on pose la question "à qui profite le crime ?"

je suis perdue

et je me disais : voilà un type intelligent, drôle, pas dupe,

un homme de gauche indéniablement

et il explique très drôlement cette différence irréductible entre les hommes de gauche et ceux de droite

 

If all my examples of sudden or gradual change of heart or mind are taken from the Left, I think its for two good historical reasons. One is that we don’t seem to have any cases of Nazi and fascist workers and intellectuals undergoing crises of  ideology and conscience and exclaiming : “How could such frightful crimes be committed in the name of Nazism ?” …

(As the French say, if your aunt had wheels she still wouldn’t be a bus.)

qui a choisi son pays (Anglais devenu Américain)

qui ne se laisse jamais dicter ses idées

qui est allé partout dans le monde des conflits

et y a toujours rencontré les personnages les plus réfléchis

je me disais : avec ce type, j'y verrai plus clair

eh bien pas du tout

je suis encore plus troublée

et le fait qu'il le soit aussi lui-même ne me rassure que modérément :

 

"It's quite a task to combat the absolutists and the relativists at the same time: to maintain that there is no totalitarian solution while also insisting that yes, we on our side also have unalterable convictions and are willing to fight for them."

(pas facile de combattre à la fois les absolutistes et les relativistes : d'affirmer qu'il ne peut pas y avoir de solution totalitaire tout en continuant à dire que oui, de notre côté nous avons aussi des convictions inaltérables et que nous sommes également prêts à nous battre pour elles)

 

tout ça pour dire : encore une fois, ma vieille envie de trouver quelqu'un à qui je puisse donner ma confance entière, pour pouvoir me reposer sur lui (ou elle) reste une folle utopie dans n'importe quel domaine

faut penser toute seule

ou admettre de regarder la réalité comme une incompréhensible et absurde fiction.

 

Partager cet article

Repost 0
anna rozen overblogozen - dans lectures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des histoires, mes humeurs, des colères. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens