Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 10:02

à force d'être fan de Martin,

Amis,

son fils,

j'oubliais - non en fait je n'oubliais pas du tout

et c'est d'ailleurs grâce au meilleur ami de Martin, Christopher, Hitchens

(j'adore faire comme si on buvait des coups, mais en fait, pas du tout, je ne fais que lire leurs livres avec avidité)

que j'ai découvert The Green Man, un livre de Kingsley Amis donc, 1969

dont je n'avais aucune idée

alors que si j'en crois la couve, il a fait l'objet d'une série télé aglaise avec Albert Finney

dans le rôle non pas du Green Man (qui est une sorte de Golem feuillu)

mais du tenancier de l'auberge du même nom

un gars très sympathique à lire

alcoolo mondain, womanizer, égoïste et hypocondriaque, veuf joyeux, père malhabile, fils égaré ...

misanthrope et dégoûté par la télé comme par la vie à la campagne

(va falloir que je cite)

  "Jack Maybury was the family doctor and a personal friend, or, more precisely, somebody I could bear to talk to. Among a tiny proportion of humanity more entertaining than very bad television, Jack stood high."

(JM était notre médecin de famille et un ami intime, ou plus exactement, quelqu'un à qui je réussissais à peu près à parler. Dans cette fraction infime de l'humanité avec qui on s'ennuie moins que devant de la mauvaise télévision, il occupait une position éminente.)

et pour la campagne, les charmes de la vie rurale, tout ça :

Rural life is a mystery until one realizes that nearly all of it, everywhere in the world, is spent in preparing for or recovering from short but punishing bouts of the tedium inseparable from the task of the land, or rather their failure to give the least sense of achievement, as it might be a lifetime spent washing up out of doors.  I have never understood why anybody agreed to go on being a rustic after about 1400."

(la vie rurale est un mystère jusqu'au moment où on comprend qu'il s'agit en fait simplement, et ce, partout dans le monde, de se préparer à ou de se remettre des cruelles et ennuyeuses corvées de la terre, ou plus précisément, de leur incapacité à donner jamais une sensation d'aboutissement. En gros, c'est comme passer sa vie à faire la vaisselle en plein air. Je n'ai jamais compris qu'on accepte encore de s'y plier passées les années 1400.)

 

Christopher Hitchens dans Catch 22 dit que The Green Man est le meilleur Kingsley

et je crois que je vais me ranger à son avis

c'est une histoire de fantômes parfaitement amalgamée dans une histoire très réaliste de sexe de famille et d'alcoolisme,

c'est d'une drôlerie parfaite

et les moments inquiétants font vraiment peur

mélange inédit me semble-t-il

sans compter l'esprit et la langue de l'auteur qui sont des délices supplémentaires

il profite d'ailleurs de ce séjour à la campagne pour régler ses comptes avec le roman, la religion, la séduction

 

ouhlà ! je m'aperçois que je suis un peu longue ...

qui m'aura suivie si loin ?

qui va lire cette amusante remarque sur une particularité féminine ?

"Amy was not yet a woman, but, even when much younger, she had developed the totally female habit  of behaving coolly, or coldly, to a degree  that must have a reason, while denying to the death not only the existence of the reason but also the existence of the behavior."

 

(Amy n'était pas encore une femme mais, et elle avait commencé plus jeune encore, elle avait déjà développé cette habitude tout à fait féminine de se comporter avec froideur, voire de se montrer glaciale, à un point qui laissait supposer l'existence d'une cause, tout en réfutant non seulement l'existence de la cause mais aussi celle du comportement)

 

sur ce, je vous laisse à vos activités (et lectures) du mardi ...

 


Partager cet article

Repost 0
l'overblogozen d'anna rozen - dans lectures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des histoires, mes humeurs, des colères. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens