Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 09:52

je viens de finir de lire THE ANTHOLOGIST de Nicholson Baker

un de mes auteurs préférés de tous les temps

(il a rejoint ma top list, celle des Toulet, Colette, Deltheil, TInan, Nabokov, Amis, Fisher)

et je suis bien obligée de dire

alors que vraiment ça m'arrache la gueule

que c'est un livre qui rend heureux

grrr

là où je suis quand même un peu à l'aise

c'est que le sujet ne le garantissait pas d'avance

la poésie !!!!

j'aime pas la poésie

ou plus exactement je ne lis jamais de poésie

quand je tombe dessus parfois je me force un peu, mais ça ne marche jamais

en anglais ça me donne mal à la tête, en français, mal à l'estomac

(à part les contrerimes de PJ Toulet, mais l'exception donc ne fait que confirmer)

la poésie c'est casse gueule

je n'essaie pas d'en faire

c'est le truc à se ridiculiser

MAIS

évidemment c'est de la haine d'amour

parce qu'il n'y a rien de mieux que la poésie

je m'en doutais vaguement

la poésie, évidemment, c'est la musique, ça chante, ça danse, allez battre ça !

et Nicholson Baker m'en a convaincue

(je vous rassure, je ne vais quand même pas me lancer dedans)

The Anthologist est l'histoire d'un poète qui doit écrire une intro pour une anthologie

qui n'en a pas du tout envie

se laisse distraire par tout et rien,

(à la Françoise Dorléac dans l'Homme de Rio ... "oh, un papillon !")

il a évidemment des tas d'idées bien arrêtées sur la poésie

et en passant, il les dit

il donne même des trucs ravissants

que je vais vous offrir à mon tour

il dit, en particulier, et ça me rappelle un jeu que je jouais avec ma fille

pour lui faire raconter sa journée ...

il dit : si vous n'avez pas d'idée pour commencer un poème

demandez vous quel a été le meilleur moment de votre journée

l'inspiration est là : non seulement c'est un sujet, mais gorgé de sensations

et un autre truc, bien efficace aussi, mais plus tordu :

  "If you listen to them, the stories and the fragment of stories you hear can sometimes slide right into your poem and twirl around in it. Then later you cut out the story and the poem has a mysterious feeling of charged emptiness, like the dog after the operation."

(Si vous les retenez, les histoires et les morceaux d'histoires que vous entendez au hasard peuvent s'immiscer dans votre poème et se déployer à l'intérieur. Ensuite, il vous suffira d'enlever l'histoire pour donner à votre poème un mystérieux effet de vide habité, un peu comme le chien après son opération.)

Malin non ?

je ne vous le fais pas dire

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
l'overblogozen d'anna rozen - dans lectures
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des phrases, des humeurs, des colères, des petits coups de butoirs butés brefs et rigolos, ou pas rigolos. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens