Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 13:35

aujourd'hui ça fait donc six moi sans mon père sur la terre

et comme il aimait les exercices, les mots et les jeux, je vais coller ici à sa

- j'allais dire santé -

mémoire ?

le début d'un "je me souviens" que j'écris pour lui et pour moi

 

IMG 1474

 

Je me souviens de son haleine du matin à l'époque où il petit déjeunait de tartines fromage blanc et petits oignons verts.

 

Je me souviens de que temps en temps il aimait dire "poreau" au lieu de poireau, au prétexte d'oignon. Ça nous choquait beaucoup, ça l'amusait plus encore.

 

Je me souviens de sa manière saccadée de danser la rumba en faisant claquer ses mules savates.

 

Je me souviens de ses exhortations à "respirer le grand air" et de son enthousiasme à nous "aérer" au cours de sorties en forêt.

 

Je me souviens du Lac St Féréol, pique nique et parties de ballon.

 

Je me souviens de la gifle qu'il m'a donnée à m'évanouir dans un champs de maïs chez les Bréonce dans l'Ariège, parce qu'il avait remarqué la chaînette que je portais à la cheville.

 

Je me souviens de mon effarement un matin au réveil, de le découvrir sans sa moustache. De passage à Paris il était venu dormir chez moi.

 

Je me souviens de son incompréhension quand j'avais envie d'un vêtement dont je n'avais pas besoin.

 

Je me souviens qu'il aimait se lever plus tôt que tout le monde pour avoir les cabinets à lui tout seul, tranquille, longuement.

 

Je me souviens des bises rapides qu'il donnait à ses doigts après nous avoir pincé la joue quand il nous trouvait particulièrement jolies, ma sœur, ma mère ou moi.

 

Je me souviens qu'il faisait souvent des cadeaux maladroits mais je ne me souviens plus quoi. Ça m'émouvait sérieusement.

 

Je me souviens que de temps en temps il s'achetait une portion de tripes à la mode de Caen, officiellement il était le seul à aimer ça, sauf qu'en fait moi aussi.

 

Je me souviens de sa manière de m'aider à faire les dissertations qui m'emmerdaient. Je me plaignais de n'avoir rien à dire sur le sujet, alors il déroulait la bobine : rien parce que tu es contre ? parce que ça te déplaît ? ton rien est déjà une sorte d'opinion. Et je me rebiffais et j'argumentais et je me rendais compte que la dissertation, j'étais en train de la faire pour lui, avec lui, comme une bataille.

 

Je me souviens d'une fin de soirée de mariage pas loin de l'Etoile, des hommes de la famille proposent à mon père d'aller chez Régine pour continuer la fête, ils précisent "y aura des femmes" et mon père, l'air de très bien savoir mais de ne pas vouloir comprendre répond "des femmes ? mais les nôtres sont ici".

 

 

(à suivre)

Partager cet article

Repost 0
l'overblogozen d'anna rozen - dans mon père
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • Les rendez-vous du 26 / voir aussi http://rozenblog2.blogspot.fr/
  • : Des phrases, des humeurs, des colères, des petits coups de butoirs butés brefs et rigolos, ou pas rigolos. Et surtout : Les rendez-vous du 26 en souvenir de mon père ...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens